3 projets financés dans le cadre du FUI 23 !

Avr 12, 2017 | Appels à projets

Les résultats du 23ème appel à projets du FUI ont été rendus, 55 nouveaux projets sont financés au niveau national.
 Depuis la création du pôle SAFE en 2016, le nombre de projets labellisés et financés par le pôle est de 18 projets pour un montant de 75M€ dont 25,5M€ d’aides obtenues.

Le pôle SAFE a soutenu 3 projets retenus :

> ETINCELS² – Elaboration de vêtements et sous-vêtements de proTection INnovants, Confortables Et Limitants le Stress thermique en situation d’intervention
> FRELON – French Long Range LiDAR
> USICONECT – Usinage Sécurisé Intelligent et CONNECTé

Ce qui porte le nombre de projets labellisés et financés par le pôle à 256 projets pour un montant global de 626 M€ dont 252 M€ d’aides obtenues.
L’équipe innovation de SAFE Cluster est là pour soutenir et booster vos innovations. Vous avez une idée de projet ? N’hésitez à pas à faire appel à SAFE pour vous accompagner dans le déroulement de ce projet de l’émergence jusqu’à sa valorisation.

Contacts innovation :

Magali Jaffard – Responsable service Innovation magali.jaffard@safecluster.com
Anna Philippe – Chargée de mission Innovation anna.philippe@safecluster.com
Laura Carel – Chargée de mission Innovation laura.carel@safecluster.com

Mieux comprendre les projets accompagnés …

ETINCEL2

Lors d’une intervention feu, les sapeurs-pompiers portent une veste et un pantalon non feu, associés à un sous-vêtement de type T-Shirt (coton hydrophile) ou Polo Technique non feu. Or dans les cas extrêmes (milieu confiné), cet ensemble multicouche ne leur permet pas d’évacuer l’humidité vapeur et liquide générée en situation d’effort et de contenir la montée en température. Le sapeur-pompier peut alors se retrouver en situation de stress thermique (appelé coup de chaud) dont les conséquences peuvent être dramatiques : troubles cognitifs, malaises, pertes de connaissances, voire le décès.

ETINCELS² ambitionne de développer un système combiné non-feu et connecté composé d’un vêtement, d’un sous-vêtement et d’un gant fonctionnant en synergie permettant de limiter et de prévenir le porteur du risque de stress thermique. C’est en combinant le savoir-faire de 9 partenaires leader dans la protection du sapeur-pompier (textile, électronique, laboratoire, utilisateurs) dont 5 PME, que ce consortium mettra au point cette tenue 2.0. Cette dernière sera premièrement destinée aux sapeurs-pompiers puis elle sera adaptée à d’autres marchés : armées, forces de maintien de l’ordre, personnel de sécurité, industrie, sport, etc…

Les structures textiles composant la protection multicouche actuelle seront repensées et l’innovation électronique sera développée pour garantir une fiabilité et une simplicité du traitement et de l’exploitation des données. Les prototypes développés seront testés par les sapeurs-pompiers, eux-mêmes partenaires du projet, en conditions réelles (test de maison à feu).

En se basant sur des innovations anthropocentrées et directement évaluées par les sapeurs-pompiers, ETINCELS² avec le soutien des pôles Techtera (initiateur du projet) et Safe ambitionne d’optimiser la sécurité et la santé de ces soldats du feu. Pour mener à bien ce projet, le budget total du projet est de 3,4 millions d’Euros.

Partenaire Porteur du projet : Europrotect
Pôle Chef de file : Techtera

FRELON

Le projet FRELON prévoit le développement d’un nouveau système LiDAR complet autonome répondant aux besoins technico-économiques de la caractérisation et surveillance des grandes infrastructures linéaires (lignes électriques et voies ferrées) et embarquable sur un drone de masse inférieure à 25kg permettant des vols automatiques lors d’Opérations de Grande Elongation. Seuls les LiDAR permettent de modéliser en volume tout l’environnement comme la végétation et les lignes électriques.

Le défi du projet est de créer un démonstrateur de système LiDAR haute précision à portée de 150 à 200m adapté aux cas d’emploi et intégrable sur drone. L’innovation majeure est de réaliser le compromis masse performance tarif inférieur à la concurrence.

Le consortium est composé des PMEs innovantes YellowScan et M3Systems pour le démonstrateur de système LiDAR, de Delair-Tech et Airbus Defence and Space comme constructeurs et opérateurs drone pour l’intégration et le test, de l’Onera pour l’expertise sur les imageurs laser 3D et de la validation des performances, des utilisateurs finaux EDF, RTE, Enedis et SNCF Réseau pour les spécifications du système, les expérimentations sur des sites réels et la comparaison impartiale du système LiDAR Frelon.

Une étude sur les LiDAR au sein du Conseil pour les Drones Civils est à l’origine du consortium : le marché d’un LiDAR embarquable sur drone de taille moyenne et en adéquation avec les besoins techniques et économiques évoqués n’est actuellement couvert par aucun produit. Le marché principal est celui de la caractérisation des infrastructures linéaires avec un produit adapté, mais aussi le marché général des LiDAR pour des applications plus classiques de topographie avec un produit moins cher, plus précis et longue portée. Le développement du système de positionnement permet également d’adresser le marché des systèmes de pilotage de la charge utile générique. Le nombre de système LiDAR FRELON est estimé entre 50 et 100 unités annuelles.
 
Partenaire Porteur du projet : Airbus DS
Pôle Chef de file : Aerospace Valley

USICONNECT

Adressant la majeure partie des secteurs industriels, l’usinage est une des clés de la compétitivité française. Mais dans l’ensemble des filières de production, pour prendre le virage de l’Usine 4.0, l’usinage se heurte actuellement à des limites dans l’implémentation de technologies numériques évoluées (maintenance prédictive, processus intelligents, machines auto-adaptatives, sécurisation des processus, smart et big data…). Ces limites sont liées au manque de fiabilité des données issues des capteurs éloignés du processus de coupe, et à l’incapacité de chaines d’actionnement classiques d’implémenter les nouvelles fonctions nécessaires.

Dans ce contexte, USICONNECT mènera des travaux de R&D visant à augmenter la performance et la fiabilité des processus d’usinage à (très) haute valeur ajoutée (aéronautique, nucléaire) et pour la production de grandes séries (automobile) ; en développant des porte-outils mécatroniques connectés permettant de :
–             Déployer des méthodologies / stratégies d’exploitation de données fiables fournies par ces porte-outils (surveillance en ligne, smart data…) ;
–             Mettre au point des processus innovants capables d’exploiter la présence de capteurs et actionneurs à proximité de la zone de coupe.

USICONNECT fournira ainsi une base technologique solide pour l’implémentation de technologies numériques de l’Industrie du Futur. Le porte-outil ne devient pas un simple composant instrumenté, mais un véritable Smart Manufacturing System, capable de mesurer et collecter rapidement au plus près des procédés une grande variété de données en grand volume provenant des opérations de fabrication, pour permettre le pilotage précis, fiable et temps réel des usinages.

Le consortium USICONNECT est pour cela constitué de 10 partenaires : PME et ETI (SECO, PCI, MARCEL INDUSTRIE, LAROCHE), groupes de dimension internationale (COMAU, MONTUPET, SAFRAN), et partenaires de recherche publique (AMVALOR – LSIS, CETIM, et le CETIM-CTDEC).

Partenaire Porteur du projet : SECO
Pôle Chef de file : ViaMéca