Le géant du ciel aux multiples ressources…

Juin 14, 2016 | Les actus du Pôle

Intervenant sur des missions civiles ou de défense, comme par exemples le transport de fret, l’observation et la surveillance, le dirigeable s’affiche comme un vecteur aérien innovant. C’était le 10 juin dernier que le 8ème forum des dirigeables se tenait à Royan.

Au coeur du meeting aérien « le rêve d’Icare », toute la communauté du dirigeable s’est réunie à l’occasion de la tenue du 8ème forum des dirigeables, organisé par SAFE Cluster et piloté par André Soulage, directeur du plan « Dirigeables » de la Nouvelle France Industrielle pour le Pôle SAFE.

Constructeurs, académiques, exploitants, acteurs économiques de la filière se sont donnés rendez-vous à Royan pour dresser un état du marché et des travaux de recherche menés sur le sujet notamment dans la mise en place du plan industriel.

André Soulage, directeur du programme « dirigeables »  s’est exprimé sur le sujet et a ainsi pu confronter les idées de chacun pour la construction du plan industriel mais aussi sur les questions posées autour des ressources en hélium et de certification des engins.

  • Un vecteur aérien aux multiples ressources …

Le dirigeable a aujourd’hui clairement un rôle à jouer sur des missions spécifiques telles que le transport de charges lourdes ou encombrantes prenant le relai, là où les aéronefs dits traditionnels ont l’accès restreint. Mais le dirigeable peut servir au quotidien à travers des actions telles que la surveillance de lignes ferrées, les mesures d’hygrométrie en agriculture, la cartographie grande échelle en passant par la modélisation 3D.

Ce forum fut l’occasion pour les acteurs de la communauté SAFE tels qu’Airstar, le CNES, Flying Whales et Thales Alenia Space via SAFE Cluster, de se rassembler et de présenter des initiatives fortes et à la hauteur :

  1. Dirigeables à portance hybride et aérodynamique permettant de soulever des conteneurs en mode automatique,
  2. Laboratoire des dirigeables pour un dirigeable 100% électrique,
  3. Création d’une école de dirigeable permettant de former les futurs pilotes, mécaniciens et opérateurs au sol de ces géants des airs,
  4. Ballons stratosphériques pour des missions de télécom et relais de communication,
  5. Dirigeables électriques à fond plat, embarquant panneaux solaires et capable de se poser de manière autonome,
  6. Dirigeables novateurs à géométrie variable permettant un large domaine de vol,
  7. Dirigeables trilobés pour des déplacements autonomes sur l’eau.

Une table ronde est venue clôturer ce forum riche en échanges et en innovation reflétant l’ambition de développement économique et technologique de la filière industrielle du dirigeable.

Contact : cliquez ici