Le Cerema souhaite détecter et nouer des collaborations avec des entreprises porteuses de solutions innovantes répondant de manière concrète et opérationnelle à l’enjeu de la résilience des territoires. Accompagner, accélérer, mettre en avant : l’objectif est d’avoir un maximum d’impact réel sur le terrain pour renforcer l’adaptation des territoires aux différents événements qui peuvent survenir.

Par « résilience des territoires et des infrastructures », il faut comprendre l’ensemble des questions liées à la capacité d’un territoire à anticiper tout type de perturbation (évènement ponctuel ou conséquence d’une tendance), à agir pour en atténuer les effets ou en éviter l’apparition, à rebondir, à récupérer, à s’adapter et enfin à se transformer.

Dans l’acception du concept par le Cerema, la notion de résilience inclut notamment les approches de la prévention des risques, de l’adaptation au changement climatique, de la gestion optimisée des infrastructures et les complètent largement, en affirmant l’importance de la transformation comme principe clé d’une approche nécessairement globale et transversale. En cela, la notion de résilience est fortement imbriquée avec celles de transition écologique et de soutenabilité.

 

Les projets proposés doivent être des solutions innovantes ambitionnant de répondre de manière concrète et opérationnelle à l’enjeu de la résilience des territoires.

Ils doivent relever d’au moins un des six domaines d’activités du Cerema : Expertise et ingénierie territoriale, Bâtiment, Mobilité, Infrastructures de transport, Environnement et risques, Mer et littoral.

Sont attendus, par exemple, des projets contribuant à la résilience des territoires sur les sous-thématiques suivantes :
          + l’adaptation au changement climatique ;
          + la prévention des risques naturels ;
          + la gestion des infrastructures de transports ;
          + la gestion du littoral ;
          + la nature en ville ;
          + les démarches inspirées par la nature ;
          + les démarches énergie / climat ;
          + le bâtiment durable ;
          + les mobilités et notamment les mobilités actives ;
          + les aménagements et quartiers sobres ;
          + l’économie circulaire ;
          + etc.

 

Les entreprises lauréates pourront bénéficier gratuitement de l’accompagnement suivant pendant 12 mois :

  • la mobilisation d’une expertise technique de référence par des experts ou des chercheurs du Cerema (approche au cas par cas dans la limite de 5 jours d’expertise) ;
  • l’accès au réseau partenarial et institutionnel du Cerema :
    • mise en visibilité du projet : communication sur les réseaux sociaux, création et diffusion d’une vidéo de présentation consultable sur le site Internet du Cerema ;
    • relais vers des partenaires susceptibles d’apporter un soutien complémentaire sur le plan technique, financier ou méthodologique (financeurs / investisseurs publics ou privés, pôles de compétitivité, réseau des incubateurs GreenTech innovation…) ;
    • mise en relation avec des acteurs institutionnels (ministères, opérateurs de l’État, collectivités locales…) pouvant être intéressés par les solutions proposées ;
    • mise en relation avec d’autres porteurs de projets ou partenaires, notamment dans le cadre de constitution de consortium.
  • un accompagnement par les équipes d’Impulse Partners2 – la société assiste le Cerema dans le cadre de cet appel à projets – en étant intégrées dans l’écosystème Impulse Labs ;
  • un accès aux ressources du Cerema (notamment plateformes technologiques, matériels spécifiques…) à des conditions privilégiées.

👉 Plus d’informations dans le règlement de l’appel à projets.

 

Plus d’info

Calendrier prévisionnel 

  • 30 avril 2021 : clôture des candidatures
  • Début juin : annonce des résultats
  • mi-juin : début de l’accompagnement

Contact pour plus d’info : projets@safecluster.com